Ville de Beaune

Festival International du Film Policier 2012

Les prémices de l’enquête

Pour sa quatrième année consécutive, le Festival International du Film Policier de
Beaune rend hommage à une ville pour son influence et sa dimension mythologique
au sein du genre policier.
Cette année, le Festival met à l’honneur Londres, à travers :

LONDON POLAR

Dans l’univers du polar, littérature et cinéma, Londres occupe une des toutes
premières places. Il suffit de rappeler qu’elle est la ville de Jack l’éventreur, et celle
de Sherlock Holmes. Deux personnages qui représentent de façon emblématique les
deux grandes catégories du genre : le noir (qui avoue ici ses origines gothiques) et le
“police procedural” (énigme, enquête). D’un côté, l’ancêtre du serial killer nous
amène dans les bas-fonds de la ville où règnent misère, prostitution et pègre et
annonce la couleur du futur, très “noire” bien sûr. De l’autre, l’archétype du
détective déjoue les plus sombres complots et ouvre la voie aux enquêteurs de
Scotland Yard, dont le nom seul rassure les victimes. Entre flics et truands, le cinéma
balance, et le champ est si vaste qu’il nous faut faire un choix drastique pour citer
quelques titres et quelques thèmes : l’éventreur de The Lodger d’Alfred Hitchcock
(1926), le marché noir de Je suis un fugitif d’Alberto Cavalcanti (1947), les gangs
d’enfants d’Oliver Twist de David Lean (1948), les arnaqueurs à la petite semaine
dans Les Forbans de la nuit de Jules Dassin (1950), l’ombre protectrice d’une Police
sans armes de Basil Dearden (1950), le racisme meurtrier dans Opération Scotland
Yard de Basil Dearden (1959), une journée dans la vie de L’Inspecteur de service de
John Ford (1959), l’erreur judiciaire qui fit abolir la peine de mort dans L’Étrangleur
de Rillington Place de Richard Fleischer (1971), la fêlure des flics dans The Offence de
Sidney Lumet (1973), les bas-fonds d’aujourd’hui dans Seule la mort peut m’arrêter
de Mike Hodges (2003), la mafia russe des Promesses de l’ombre de David
Cronenberg (2007).

Sans compter les innombrables comédies noires où, noblesse oblige, on tue les
vieilles dames et où on vole les banques entre gentlemen.
Mais ceci est une autre histoire.

François GUERIF

A cette occasion, les festivaliers pourront (re)découvrir une sélection de films
emblématiques, qui vous sera dévoilée ultérieurement..

Pour suivre l’actualité du festival en ligne, cliquez ici

Vous pouvez d’ors et déjà acheter vos billet :

- Au Guichet :

L’office de toursime Intercommunal "Beaune et Pays Beaunois" :

6 boulevard Perpreuil

ou

1place de l’Hôtel-Dieu

- En ligne :

L’Office de Tourisme Intercommunal " Beaune et pays Beaunois" :
- Le PASS Journalier en cliquant ici
- Le PASS Festival en cliquant ici

Auprès de France Billet :
- Le pass Journalier :en cliquant ici
- Le Pass Festval : en cliquant ici

MAIRIE DE BEAUNE
beaune@mairie-beaune.fr
  • Standard Hôtel de Ville :
    03 80 24 56 78
  • 8 rue de l’Hôtel de Ville
    BP 30191
    21205 BEAUNE Cedex
Mairie de Beaune