Ville de Beaune

La mort de Louis XIII (14 mai 1643) à travers les délibérations municipales

JPEG - 74.1 ko

Un an après la mort de Richelieu en 1642, c’est au tour du roi Louis XIII de passer de vie à trépas laissant le royaume à son fils Louis XIV. La trace de cet événement apparaît dans la délibération du 16 mai 1643, soit deux jours après la mort du souverain. Le maire, de la Mare, apprend la nouvelle « par plusieurs habitans retournant de Dijon ». La première réaction du maire et des échevins est d’ordre sécuritaire. Craignant les troubles, toujours possibles en cas de succession, la municipalité prend la décision de faire « garder aux portes de la ville et la nuit sur les murailles ».

Parallèlement, on décide d’envoyer l’échevin Navetier à Dijon prendre les instructions nécessaires auprès de l’Intendant et l’échevin de la Place auprès du marquis de Tavannes, lieutenant du Roi pour la province de Bourgogne. L’emplacement du guet est précisé : « l’on posera la guette au clocher Notre-Dame pour déscouvrir ceux qui viendront du costé de la ville et esviter toute surprise. ».

La nouvelle de la mort du roi se répand dans la ville et les habitants notables se rassemblent devant la maison de ville – l’ancien hôtel de ville situé place Monge – pour « dire leurs advis sur ce qui se doit faire au bruit desdittes mauvaises nouvelles. » : ainsi, Gaignarre, lieutenant civil au bailliage, Pierre Brunet, Jacques Rousseau, Loppin et Jacques Grozelier, conseillers du roi, Nicolas Guyot et Leblanc avocats proposent en plus du guet de faire faire des rondes de nuit.

Le lendemain, 17 mai 1643, le procureur du roi, Pierre Chevignard reçoit un paquet contenant les arrêts du Parlement ordonnant « à tous ecclésiastique, gentilhommes, officiers du roy, maire, eschevins et subjects du Royaume de recognoistre pour roy Louis quatorzième ». L’ensemble des notables, maire, échevins et lieutenant civil au baillage, les notables et officiers de ville prête solennellement serment au nouveau souverain. L’ensemble des habitants est réuni le lendemain et prête serment « sur les saints évangiles » dans « la grande salle des Cordeliers entre les mains du sieur mayeur ainsi qu’il fut fait en la mort d’Henry le Grand, d’heureuse mémoire ». Cette dernière phrase rappelle la mort d’Henri IV, assassiné par Ravaillac le 14 mai 1610 qui avait donné lieu à une cérémonie similaire. Le serment se fait par acclamation, la grande salle du couvent des Cordeliers résonnant des cris de « vive le Roy Louis quatorzième », rappelant ainsi symboliquement les acclamations par lesquelles Hugues Capet avait été fait roi. A la suite de la description de la cérémonie, 15 pages de registres de délibérations mentionnent les noms des habitants ayant participé à cet événement solennel.

Par prudence envers les troubles éventuels, le maire et les échevins font recenser « les estrangers », c’est-à-dire…les Comtois et les Lorrains dont les provinces n’appartiennent pas au royaume de France et qui seraient susceptibles d’être des agents au service de l’Empire.

Après le temps de la transition politique vient celui des célébrations religieuses : une oraison funèbre en l’honneur de Louis XIII a lieu à l’église Notre-Dame. Là encore, la peur est bien présente puisque le maire exige que les portes Saint-Martin et de la Madeleine soient tenues fermées pendant la cérémonie. Juste avant la cérémonie éclate un conflit de préséance entre l’ancien maire Lebreth et les élus en place, le premier souhaitant défiler au même rang que les seconds. La délibération décrit ensuite avec soin le parcours suivi par le cortège partant de l’hôtel de ville pour aller à Notre-Dame en passant par l’église Saint-Pierre, la voie Bretonnière (actuelle rue Maufoux).

A partir du 22 mai, les délibérations municipales évoquent des sujets plus locaux, même si les passages de troupes assez fréquents démontrent la fragilité de cette période qui conduira bientôt à la Fronde, mais c’est une autre histoire…

Sources : Archives municipales de Beaune, délibérations municipales : 16 au 22 mai 1643.

Crédit photo : Archives municipales de Beaune, extrait des délibérations municipales, mai 1643

MAIRIE DE BEAUNE
beaune@mairie-beaune.fr
  • Standard Hôtel de Ville :
    03 80 24 56 78
  • 8 rue de l’Hôtel de Ville
    BP 30191
    21205 BEAUNE Cedex
Mairie de Beaune