Bienvenue sur le site de la Ville de Beaune : découvrir Beaune,vivre à Beaune, vignobles, Bourgogne     Retour au mode normal     

Choix du style d'écriture
Couleur du fond Police Couleur de la police Taille de la police Couleur des liens
Accueil > Culture et loisirs > Musées et expositions > Musées : événements et actualités > Musée des Beaux-arts

Article

Les collections

Après plusieurs grandes expositions organisées de 2016 à 2019, le musée accueille de nouveau un parcours ample et renouvelé constitué de ses collections permanentes. Adoptant une présentation chrono-thématique, ce circuit fait la part belle aux pépites du musée tout en réservant quelques jolies surprises, avec des œuvres récemment restaurées, acquises ou rarement montrées.
Le musée des Beaux-arts abrite des collections pluridisciplinaires : peintures, sculptures, vestiges archéologiques, curiosités de la vie quotidienne, objets historiques et scientifiques. Certaines pièces sont des témoins précieux de l’histoire de Beaune et de ses personnalités les plus notoires.
JPEG - 41 ko
Félix ZIEM, Lagune dans la Méditerranée, © Atelier Photo Muzard Beaune
La salle 1 met l’accent sur des œuvres « coups de cœur » qui correspondent soit à des œuvres iconiques des collections soit à quelques pépites rarement sorties des réserves du musée.
L’accrochage en partie renouvelé cette année aborde notamment la thématique de l’eau, illustrée par Le Saut du Doubs de Félix-Jules Naigeon ou par les marines de Félix Ziem et de Philippe-Auguste Jeanron. La nymphe Ondine d’Auguste Préault, bien connu des amateurs de sculpture romantique, et La Pieuvre de l’artiste animalier Michel Couqueberg, participent à cette ambiance aquatique.
Félix Ziem, né à Beaune en 1821, trouve sa voie dans la traduction picturale de l’intensité des couleurs et de la lumière méditerranéennes, de Marseille à Constantinople et Venise, son port d’attache sentimental. « Globe-trotter » ayant adopté un mode de vie de semi-nomade et fantaisiste, il ne néglige pas pour autant le système officiel de reconnaissance artistique ; il expose dès 1849 au Salon et reçoit de nombreux honneurs au cours de sa longue carrière.
Autre grand peintre beaunois ayant cherché la reconnaissance hors de sa Bourgogne natale : Hippolyte Michaud qui voit deux de ses œuvres présentées au Salon et achetées par l’Etat : Le Corps meurt, l’esprit reste en 1953 et La Mansarde. Cette dernière est présentée au Salon de 1865 qui montre également l’Olympia de Manet. Véritable consécration pour le peintre, elle révèle le goût de Michaud pour des jeux de lumière accentuant l’intensité dramatique de ses compositions.
Parmi les autres chefs-d’œuvre exposées dans cette salle, la sculpture Les Amoureux de Paul Day célèbre le romantisme et la sensualité. Les œuvres de ce sculpteur anglais contemporain sont aujourd’hui présentes de par le monde, de Londres à Moscou en passant par la Nouvelle-Zélande et la Bourgogne.
Cette année l’attachante Grand-mère d’Edouard-Jérôme Paupion retrouve les cimaises du musée. Né à Dijon en 1854, ce peintre choisit d’offrir des toiles de belles dimensions à des scènes centrées sur la famille et son quotidien. Relatant le plus souvent des épisodes de la vie paysanne, son œuvre s’inscrit dans le courant pictural réaliste apparu au milieu du XIXe siècle, dans le sillon de l’art de Courbet.
A noter également la première exposition d’une huile sur toile récemment acquise : Le Portrait de Madame Marthe Picard-Valette par Albert Bréauté. Cet artiste parisien expose régulièrement au Salon à partir de 1880. Ses peintures à découvrir notamment dans les collections des musées de Caen, de Rouen ou encore de Montbrison témoignent d’une grande diversité tant dans le style que dans le répertoire des sujets traités : portraits à la facture classique, scènes galantes, scènes de genre naturalistes ou d’intérieur feutré...
L’intégralité de la salle 2 est consacrée à l’exposition Yves Paris, Le Meilleur déclic, Un photographe au service du théâtre français.
La salle 3 propose de parcourir plusieurs siècles d’histoire et d’art : une très longue période s’étendant du néolithique moyen bourguignon, vers 4500 av. J.-C. au XVIIIe siècle.
La visite de cet espace débute avec une section dédiée aux vestiges archéologiques provenant du pays beaunois qui sont présentés à travers les fouilles de la Mollepierre, aux pièces votives gallo-romaines et aux délicats bijoux burgondes de la nécropole de Saint-Etienne.
Les périodes de la fin du Moyen-Âge et de la Renaissance s’articulent autour d’œuvres dont l’inspiration puise aussi bien dans le domaine du religieux avec des scènes de la Passion du Christ, que dans celui de l’histoire antique ou de la mythologie, telle la sculpture de Hercule et Cacus. Une exceptionnelle Croix vivante, panneau sur bois de l’école crétoise daté du XVIe siècle vient enrichir la présentation.
Ensuite, la peinture nordique des XVIe et XVIIe siècle est incarnée par Sébastien Vrancx et Joost-Cornelisz Droochsloot avec leurs scènes de batailles, par une Lucrèce se donnant la mort de l’école flamande maniériste (XVIe siècle) ou encore par les célèbres allégories des quatre éléments de l’atelier de Brueghel de Velours, d’une grande richesse d’éxecution, sans oublier la Cérès d’après Rubens daté de 1630.
BRUEGHEL DE VELOURS, Allégorie de la Terre, © Atelier Photo Muzard Beaune
Le parcours se prolonge à travers le XVIIe siècle et l’émergence de l’école italienne marquée par le Baroque et l’influence de Caravage, comme le révèle La Bénédiction de Jacob, récemment attribuée à Girolamo Troppa.
Puis, l’école française du XVIIIe siècle est dignement représentée par la Scène champêtre dans la manière de Nicolas Lancret et La Liseuse attribuée au peintre Jean Raoux. Les scientifiques et intellectuels des Lumières sont également au rendez-vous, de Gaspard Monge au baron de Joursanvault, portraiturés par de grands artistes bourguignons, tels Pierre-Paul Prud’hon et François Rude.
La salle 4 fait la place belle au XIXe siècle où de magnifiques pièces viennent émerveiller les visiteurs. Une partie de l’espace est dédiée à l’Orientalisme avec les vues de Venise baignées de lumière de Félix Ziem, avec de jolis exemples de céramique islamique (qajar et ottomane) et avec des représentations du Maghreb par Félix-Jules Naigeon ou Edouard Darviot.
L’art moderne et les artistes contemporains sont mis en avant grâce aux œuvres de Fernand Léger, Pablo Picasso, André Masson, Le Corbusier, Marc Chagall et Mario Avati.

Rechercher sur ce site :
{Bienvenue sur le site de la Ville de Beaune : découvrir Beaune,vivre à Beaune, vignobles, Bourgogne} {Plan du site} W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0 Valid CSS! Valid HTML 4.01 Transitional