Bienvenue sur le site de la Ville de Beaune : découvrir Beaune,vivre à Beaune, vignobles, Bourgogne     Retour au mode normal     

Choix du style d'écriture
Couleur du fond Police Couleur de la police Taille de la police Couleur des liens
Accueil > Culture et loisirs > Archives > Trésors d’archives > Les personnalités du pays beaunois

Article

Emile GOUSSERY

JPEG - 22.1 ko
Emile Goussery, fils de Jean-Baptiste Eugène Goussery et d’Anne Rosalie Bouquin, est né à Joigny le 22 mars 1867. Il fait ses études au lycée de Sens et obtient son baccalauréat en 1885. Passionné par le dessin, il travaille ensuite à Paris où il s’initie à l’architecture et à la sculpture pour pouvoir enseigner les Beaux-Arts.
En 1887, alors qu’il n’a que 20 ans, il est admis à la fois au concours des écoles normales et au concours des lycées et collèges, pouvant ainsi enseigner en primaire et secondaire. Il trouve un poste de professeur de dessins au Collège Monge de Beaune en décembre 1887, succédant à Benjamin Bernard, et donne des cours dans les écoles publiques de la ville ainsi que des cours privés aux jeunes Beaunois. A son arrivée à Beaune, il vit dans la maison où sont nés Gaspard Monge et Félix Ziem. Il se marie en 1903 avec Anne-Marie Ratheaux. A partir de 1906, il enseigne également au collège de Jeunes Filles. Sa carrière de professeur se poursuit jusqu’en 1930.
Goussery est très actif dans la vie culturelle locale : il donne des cours du soir aux ouvriers, organise des conférences et s’occupe des « Tournées Marey », société théâtrale et musicale créée en vue de ramasser des fonds pour l’édification de la statue d’Etienne-Jules Marey. Il ouvre son premier atelier au 10 boulevard Madeleine, puis déménage au 14 de la même rue.
Il dessine de nombreuses vues de Beaune, des monuments beaunois, des portraits et illustre plusieurs publications, comme l’ouvrage de son ami Joseph Délissey. Lors de ses voyages, il rapporte avec lui des paysages qu’il a pu admirer et fixer sur la toile. Membre de la commission du musée depuis 1887, il est nommé conservateur du musée d’Art de Beaune en 1927. Chaque année, lors de la Vente des Vins, il organise un salon d’art bourguignon.
Président du Souvenir Français, Emile Goussery est l’auteur de plusieurs monuments commémoratifs : le monument à la mémoire des enfants de Beaune victimes du devoir, le monument à la mémoire des Indochinois morts pour la défense de Beaune durant la seconde guerre mondiale, le monument aux Morts de Bissey-sous-Cruchaud (Saône et Loire) et le monument aux Morts de Bassou (Yonne). Son dévouement le pousse à administrer bénévolement l’hôpital auxiliaire 205, rue des Tonneliers, de 1914 à 1919.
Il participe à l’érection du monument Ziem érigé en 1931 sur la place portant le même nom (buste enlevé par les Allemands en 1941).
En 1904, il est nommé chevalier des Palmes académiques, puis officier en 1914, et chevalier de la Légion d’honneur en 1934.
Durant la seconde guerre mondiale, il s’installe quelques temps avec son épouse à Nîmes, chez des amis, puis revient à Beaune où il s’éteint le 27 décembre 1941.
Lors de la séance du conseil municipal du 20 mai 1947, la rue Papillon est renommée rue Emile Goussery.
Crédit photo : Archives municipales de Beaune

Rechercher sur ce site :
{Bienvenue sur le site de la Ville de Beaune : découvrir Beaune,vivre à Beaune, vignobles, Bourgogne} {Plan du site} W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0 Valid CSS! Valid HTML 4.01 Transitional