Bienvenue sur le site de la Ville de Beaune : découvrir Beaune,vivre à Beaune, vignobles, Bourgogne     Retour au mode normal     

Choix du style d'écriture
Couleur du fond Police Couleur de la police Taille de la police Couleur des liens
Accueil > Culture et loisirs > Archives > Trésors d’archives > Edifices et monuments > PATRIMOINE RELIGIEUX

Article

DU COUVENT DES CARMELITES A LA CCI

JPEG - 50.8 ko
L’ordre des Carmélites se développe en France à partir du XVe siècle. En 1621, la prieure du Carmel de Dijon demande au chapitre de Notre-Dame et au prieur de Saint-Etienne d’affecter ce prieuré à la création du couvent des Carmélites. Des travaux sont entrepris sur l’édifice existant, des bâtiments et des jardins avoisinants sont achetés. Le cloître est construit en 1641 et l’église est reconstruite de 1654 à 1657. L’ensemble des bâtiments forme un quadrilatère. Le couvent reçoit de nombreux dons et libéralités qui enrichissent davantage son patrimoine : biens, vignes et dépendances à Beaune et ses alentours.
En 1658, le couvent reçoit la visite de la reine-mère Anne d’Autriche et de Louis XIV qui viennent se recueillir sur le tombeau de Marguerite Parigot, à qui on attribue la naissance du jeune dauphin.
La Révolution supprime les ordres monastiques en 1790. Le couvent est transformé en maison d’arrêt et l’église reçoit le tribunal correctionnel. En 1803, l’ensemble du couvent est mis à disposition de la Ville de Beaune pour servir de prison, de tribunal de première instance et de gendarmerie nationale.
Dès 1819, l’église est destinée à l’enseignement des enfants. Des travaux dans le cloître ont lieu en 1830 pour la Gendarmerie. La maison située devant l’église est détruite en 1833, créant ainsi la place Saint-Etienne (actuelle place Ziem). Le couvent est modifié au cours des décennies suivantes : une maison d’arrêt est construite dans le jardin des Carmélites en 1851, le tribunal civil est édifié en 1858 et la rue du Tribunal est percée en 1888.
Créée par décret impérial du 23 janvier 1864, la Chambre de Commerce de Beaune charge une commission de lui trouver un local dans les bâtiments communaux pour se réunir. En 1865, une salle à l’Hôtel-de-Ville est mise à disposition. En 1887, la municipalité met en vente les Petites Boucheries situées rue Saint-Etienne (actuelle rue Vergnette de Lamotte), installées dans une partie du couvent des Carmélites depuis 1860. L’acte de vente entre la Ville de Beaune et la Chambre de Commerce est signé le 7 février 1889. Après quelques travaux d’aménagement, la première réunion des membres dans le nouvel hôtel consulaire a lieu en 1891.
La Gendarmerie quitte ses locaux rue du Tribunal le 1er septembre 1974. La Chambre de Commerce et de l’Industrie de Beaune s’installe dans cette partie de l’ancien couvent et restaure le cloître, dans lequel elle s’installe à partir du 1er juillet 1978.
Crédit photo : Archives municipales de Beaune

Rechercher sur ce site :
{Bienvenue sur le site de la Ville de Beaune : découvrir Beaune,vivre à Beaune, vignobles, Bourgogne} {Plan du site} W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0 Valid CSS! Valid HTML 4.01 Transitional