Bienvenue sur le site de la Ville de Beaune : découvrir Beaune,vivre à Beaune, vignobles, Bourgogne     Retour au mode normal     

Choix du style d'écriture
Couleur du fond Police Couleur de la police Taille de la police Couleur des liens
Accueil > Culture et loisirs > Archives > Trésors d’archives > Vivre à Beaune

Article

Les fêtes de fin d’année à Beaune... il y a un siècle (1912)


Les congés scolaires du Nouvel An ont lieu du 24 décembre 1912 au 3 janvier 1913 pour les élèves des collèges et lycées, et du 31 décembre 1912 au 6 janvier 1913 pour les écoles maternelles et primaires.
Le jeudi 26 décembre 1912, les Patronages laïques organisent une fête pour les enfants des écoles primaires. Un défilé part de l’Ecole des Garçons à 14 heures, précédé par les gymnastes de La Beaunoise. Il parcourt les rues du centre ville pour rejoindre la salle de cinéma Pathé où les filles attendent les garçons, en compagnie des élus locaux, des directeurs et des instituteurs. Les enfants assistent à une projection de plusieurs films en couleurs : « Chasse à l’opossum », « Octave reste à la maison », « L’alcool meurtrier » et « Rigadin décoré ». Ils reçoivent un goûter et un sac avec une orange.
Le 27 décembre, la tournée Barré joue un opéra-comique de Massenet au Théâtre de Beaune.
Le 29 décembre, la Ligue Patriotique des Françaises donne une représentation dans l’ancienne salle de la Comédie.
Les journaux de l’époque regorgent de publicités de commerçants beaunois qui annoncent des expositions d’objets pour étrennes dans leurs boutiques. La semaine entre Noël et le Nouvel An est qualifiée de « Semaine des Confiseurs » en citant notamment Gruer, situé au 23 rue Maufoux, dont les produits connaissent un fort succès. L’Avenir Bourguignon invite même les Beaunois à faire preuve de solidarité en consommant des produits locaux en cette période de fêtes.
Le maire de Beaune et le sous-préfet annoncent dans les journaux qu’il n’y aura pas de réception du nouvel an cette année. En effet, le sous-préfet, M Goublet, vient de prendre ses fonctions et a déjà rencontré les acteurs locaux, ce qui ferait double emploi.
Cette fin d’année 1912 est surtout marquée par la fondation de l’Association pour la Création d’un Musée Viticole et Vinicole de Bourgogne à Beaune, présidée par le docteur A. Vesoux. C’est en quelque sorte les prémices du Musée du Vin.
Crédit photo : Archives municipales de Beaune

Rechercher sur ce site :
{Bienvenue sur le site de la Ville de Beaune : découvrir Beaune,vivre à Beaune, vignobles, Bourgogne} {Plan du site} W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0 Valid CSS! Valid HTML 4.01 Transitional