Bienvenue sur le site de la Ville de Beaune : découvrir Beaune,vivre à Beaune, vignobles, Bourgogne     Retour au mode normal     

Choix du style d'écriture
Couleur du fond Police Couleur de la police Taille de la police Couleur des liens
Accueil > Culture et loisirs > Archives > Trésors d’archives > Edifices et monuments

Article

L’AERODROME DE BEAUNE

JPEG - 19.5 ko
Aérodrome de Beaune
Le 16 juillet 1892, la Ville de Beaune cède à l’Etat un terrain au nord de Beaune, au pied de La Montagne, pour en faire un terrain de manœuvre militaire. En 1910, une fête aérienne est organisée sur ce terrain et marque le début de l’aviation à Beaune. Le 13 mai 1913, le champ de manœuvre du 16e Chasseurs est choisi pour faire une halte d’atterrissage. Une cérémonie a lieu le 17 juin 1913 pour la pose de la première pierre du hangar d’aéroplanes à l’initiative du Comité National d’Aviation Militaire, du Comité d’Aviation de Beaune et de la municipalité. Les aviateurs désirant atterrir sur la piste de Beaune doivent manifester leur intention en décrivant deux cercles au-dessus du hangar.
L’Association Amicale Aéronautique Beaunoise est créée le 12 octobre 1925. En l’absence d’avion, son rôle est de former des mécaniciens d’aviation dont les cours sont dispensés par Edouard Joly, ancien mécanicien de l’aviation militaire. L’association achète son premier planeur monoplace en 1930, complété par un planeur biplace d’Edouard Joly en 1931. En 1932, l’association prend le nom d’Aéro-Club Beaunois. Une section d’aviation populaire est créée en 1936 pour permettre au plus grand nombre d’apprendre à piloter.
Edouard Joly créé son propre avion Le Pou du Ciel en 1935 et le Bébé Jodel en 1948.
L’activité de l’Aéro-Club est suspendue durant la Seconde guerre-mondiale car l’aérodrome est occupé par l’armée allemande.
En 1949, 29 hectares sont affectés temporairement au profit de l’aviation légère et sportive. Le 12 janvier 1953, un arrêté autorise l’ouverture de l’aérodrome à l’aviation légère et sportive. Cet aérodrome « local » sert à l’entraînement de petits avions de sport. Il dispose d’une piste d’envol engazonnée de 650m et le hangar appartient à l’Aéro-Club. Son emplacement ne permet aucune extension : cimetière, vignobles et proximité de la ville. C’est la raison pour laquelle la Chambre de Commerce et d’Industrie de Beaune projette, en 1964, de le déplacer sur un nouveau terrain dont la construction est décidée en 1966, favorisée par le tracé de l’autoroute A6 et l’emplacement du futur hôpital qui marquent définitivement la fin de cet aérodrome.
Aérodrome Beaune-Challanges
En 1966, l’Aéro-Club de Beaune rassemble 130 membres actifs et est propriétaire de 6 avions dont 3 appartiennent à des membres du club, totalisant 1543 heures de vol pour cette année.
Le site de Beaune-Challanges est retenu pour recevoir le nouvel aérodrome. Situé à 4 kilomètres à l’est de Beaune, en partie sur la commune de Ruffey-lès-Beaune et le long de la route nationale 73, il offre l’espace disponible nécessaire sur un sol plat, sain et non bordé d’obstacles. Cet aérodrome de catégorie D (aviation légère) a trois usages prévus : entraînement sportif, tourisme aérien et liaison air-route pour l’aviation d’affaires. C’est le Syndicat mixte d’aménagement de Beaune qui est chargé de l’opération et de faire exécuter les travaux d’aménagement (objet de création du SYMAB).
Le Ministre des Transports approuve l’avant-projet le 13 février 1969. La future installation prévoit deux pistes de 1050 mètres, un Club-House pour l’Aéro-Club et un hangar pour entreposer les appareils.
L’ouverture du nouvel aérodrome a lieu décembre 1976. Une fois les travaux d’aménagement terminés, le SYMAB cède l’aérodrome à l’Etat en échange de l’ancien terrain d’aviation (actuelle zone d’habitation Les Chilènes).
En 1977, l’Aéro-Club dispose d’un arrêté d’occupation temporaire. Son activité s’accroît grâce au nouvel emplacement puisqu’il totalise 821 atterrissages d’avions étrangers en 1985 et 1094 avions accueillis en 1989. Cette même année, il totalise plus de 2000 heures de vol.
En 1994, l’aérodrome est certifié AMV (atterrissage par mauvaise visibilité).
Par délibération du 30 mars 2006, la gestion de l’aérodrome est transférée à la Ville de Beaune. Il dispose d’une superficie totale d’environ 51 hectares et est équipé d’un Club House, de 7 hangars, d’une piste de 1050 mètres dotée d’un balisage lumineux, d’une aire de stationnement et d’une station de ravitaillement. Il regroupe plusieurs activités dont l’aviation légère, l’ULM, les vols en hélicoptère, l’aéromodélisme et l’entretien d’aéronefs.
Crédit photo : Archives municipales de Beaune

Rechercher sur ce site :
{Bienvenue sur le site de la Ville de Beaune : découvrir Beaune,vivre à Beaune, vignobles, Bourgogne} {Plan du site} W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0 Valid CSS! Valid HTML 4.01 Transitional