Bienvenue sur le site de la Ville de Beaune : découvrir Beaune,vivre à Beaune, vignobles, Bourgogne     Retour au mode normal     

Choix du style d'écriture
Couleur du fond Police Couleur de la police Taille de la police Couleur des liens
Accueil > Culture et loisirs > Archives > Trésors d’archives > Edifices et monuments

Article

LE COURS DE L’AIGUE


Les premiers habitants de Beaune s’installent près de la source de l’Aigue. Les Celtes puis les Romains en font un objet de culte et ces derniers font construire un oratoire à proximité. Les sculptures retrouvées lors des fouilles menées au XIXe siècle témoignent de l’existence d’un temple de Diane, associée à Apollon.
Lucien Perriaux dit que c’est Saint Martin qui aurait « évangélisé les gens du castrum » et fondé une chapelle sur les ruines du temple d’Apollon à la source de l’Aigue.
En 1401, suite à un important incendie qui ravage la commune, des travaux sont entrepris pour amener les eaux de l’Aigue en ville par le biais d’un canal.
En 1762, le maire Jean-François Maufoux émet un projet visant à alimenter la ville par les eaux de l’Aigue et à faire établir des fontaines sur toutes les places, mais la municipalité qui lui succède ne donne pas suite à ce projet.
En 1813, il est procédé au nivellement de la rivière pour palier aux inondations et à la reconstruction des murs de soutènement qui sont en mauvais état.
Il faut attendre près d’un siècle et l’arrivée d’Alfred Vergnette de Lamotte pour que ce projet soit étudié et réalisé. En 1851, des travaux de captage aux abords de la source ont lieu et permettent l’établissement de bornes fontaines dans Beaune pour faire face à la mauvaise qualité des eaux des puits qui alimentent les habitants. Les eaux de l’Aigue sont qualifiées de « très limpides, salubres et d’une excellente qualité ». C’est lors de ces travaux et ceux de 1856 que sont découverts une tête de Diane et les vestiges de ce qui fut un temple païen puis une chapelle chrétienne.
Le site autour de la source est aménagé au XVIIIe siècle et le chemin de l’Aigue reste longtemps un lieu de promenade privilégié pour les Beaunois. Au XIXe siècle, un projet d’une grotte pour recevoir l’eau du ruisseau près de l’église du Collège de Beaune est dessiné par le sculpteur Bonnet.
Près de la source, le Genêt se jette dans l’Aigue qui poursuit son chemin dans Beaune, en se séparant en deux bras dont l’un rejoint l’avenue de la République et le second remonte le boulevard du maréchal Joffre. L’Aigue se jette à son tour dans la Bouzaize.
L’Aigue est la principale source de ravitaillement en eau de la ville durant des siècles, jusqu’au captage des eaux de la Bouzaize en 1896 suite à l’acquisition du domaine de cette source par le maire Paul Bouchard.
Crédit photo : Archives municipales de Beaune

Rechercher sur ce site :
{Bienvenue sur le site de la Ville de Beaune : découvrir Beaune,vivre à Beaune, vignobles, Bourgogne} {Plan du site} W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0 Valid CSS! Valid HTML 4.01 Transitional