Bienvenue sur le site de la Ville de Beaune : découvrir Beaune,vivre à Beaune, vignobles, Bourgogne     Retour au mode normal     

Choix du style d'écriture
Couleur du fond Police Couleur de la police Taille de la police Couleur des liens
Accueil > Culture et loisirs > Archives > Trésors d’archives > Edifices et monuments > TRANSPORTS

Article

L’histoire de la ligne de tramway Beaune-Arnay


Afin de créer des lignes secondaires à la voie de chemin de fer Paris-Lyon-Marseille et desservir les petites communes, un décret départemental du 11 octobre 1888 définit un réseau de tramways pour la Côte d’Or en 4 lignes, dont celle de Beaune à Arnay-le-Duc. La concession est attribuée à la Compagnie des Chemins de Fer du Sud de la France.
Les travaux débutent en 1889 pour un total de 41 kilomètres. La ligne ouverte le 15 mars 1891 est inaugurée le 10 avril 1891 par Yves Guyot, Ministre des Travaux Publics. Il fait un aller-retour de Beaune à Arnay-le-Duc puis assiste à un défilé dans les rues de Beaune en fin de journée, avant de rejoindre la salle des fêtes de l’Hôtel-de-Ville dans laquelle un grand banquet est organisé.
Les voitures transportent une vingtaine de voyageurs et des marchandises. La durée moyenne pour un trajet de Beaune à Bligny-sur-Ouche est de deux heures, la vitesse maximum étant de 25 km/h.
L’itinéraire part de la gare « Beaune » située rue Richard puis emprunte la rue de la Gare pour rejoindre la halte « Beaune-Ville » sur le boulevard Bretonnière. Le tacot passe ensuite par plusieurs communes dont Pommard, Nantoux, Mandelot sur lequel il traverse un viaduc qui lui est dédié, Bligny-sur-Ouche et Arnay-le-Duc.
La majorité des gares aménagées tout au long de la ligne sont des petits chalets en bois.
La ligne est prolongée en 1895 pour rejoindre le tronçon Saulieu-Semur-en-Auxois. Il faut une dizaine d’heures pour effectuer le trajet de Beaune à Semur-en-Auxois qui totalise environ 100 kilomètres. Au début du XXe siècle, de nouvelles voitures permettent de transporter une quarantaine de passagers.
L’arrivée de l’automobile marque la fin du tramway. Des autobus effectuent les mêmes trajets que le tramway pour le transport des personnes et les camions sont utilisés pour le transport des marchandises.
Le tronçon reliant Arnay-le-Duc à Semur-en-Auxois est mis hors service à la fin de l’année 1932. Celui reliant Beaune à Arnay-le-Duc est définitivement fermé le 12 mars 1936.
Sources :
-  Archives municipales de Beaune O IV §1 art 3
-  BLIGNY Jean-François, Le « tacot » à Beaune, recueil du CBEH, 2004
-  BH559, ARTHUR Yves, BACHET Gaby, CHEVEAU François, Histoire des chemins de fer départementaux de la Côte-d’Or 1875-1953, Belvédère, 2012
Crédit photo : Archives municipales de Beaune

Rechercher sur ce site :
{Bienvenue sur le site de la Ville de Beaune : découvrir Beaune,vivre à Beaune, vignobles, Bourgogne} {Plan du site} W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0 Valid CSS! Valid HTML 4.01 Transitional