Bienvenue sur le site de la Ville de Beaune : découvrir Beaune,vivre à Beaune, vignobles, Bourgogne     Retour au mode normal     

Choix du style d'écriture
Couleur du fond Police Couleur de la police Taille de la police Couleur des liens
Accueil > Culture et loisirs > Archives > Trésors d’archives > Vivre à Beaune

Article

« La bouche est la porte d’entrée de la santé » : L’hygiène dentaire dans les écoles de Beaune dans les années 1920

L’article 9 de la loi du 30 octobre 1886 installe les prémices du contrôle médical des établissements scolaires. Dans un premier temps, ce contrôle n’est obligatoire que dans les écoles maternelles. Ce n’est qu’en avril 1920 que le sous-préfet de Beaune et le président du syndicat des médecins de l’arrondissement de Beaune se mettent d’accord pour mettre en place une inspection médicale régulière dans tous les établissements scolaires, le sous-préfet écrit alors au maire pour qu’il décide, avec le conseil municipal, des modalités de ce contrôle.
Un des problèmes récurrents notés par les médecins est la mauvaise qualité des dents des enfants. En effet, en 1923 le docteur Poisot déclare dans son rapport « Ce que nous avons vu dépasse l’imagination. Nous avons vu des enfants de 10 à 12 ans n’ayant peut être pas quatre dents saines, les autres étant réduites à l’état de chicots ou de puits sanieux. ». 70 à 80 % des enfants ont des problèmes dentaires sérieux. Les parents se préoccupent peu de la dentition de leurs enfants, il s’agit d’un problème de santé assez secondaire. En 1924, le Docteur Bouley expose plusieurs raisons à la piètre qualité des dents des enfants : La mauvaise alimentation et le manque d’hygiène dentaire sont les deux principales causes avancées, n’oublions pas non plus que bon nombre de ces enfants sont nés pendant la guerre, les mauvaises conditions de vie ont contribué à rendre leur santé fragile. Les médecins notent également que les filles sont plus enclines à prendre soin de leurs dents, la coquetterie féminine serait à prendre en compte, notamment dans les classes supérieures. Le docteur Bouley, ainsi que d’autres de ses collègues (le docteur Lafourcade et le docteur Sirot) essayent de trouver des solutions à ces problèmes dentaires, pour cela ils regardent ce qu’il se passe dans les autres villes, et également l’attitude des pays voisins. Certes, la ville du Havre entreprend une campagne de sensibilisation des parents avec des prospectus et des circulaires, mais pour nos docteurs beaunois, cela resterait lettre morte. L’Angleterre ! Voilà le pays qui a mis en place un système efficace, des dentistes des écoles sont nommés et des salles d’opération sont mises en place au sein des établissements scolaires. Cependant, difficile d’appliquer cette méthode en France, les médecins scolaires peuvent sensibiliser les enfants et les familles, mais n’ont aucun pouvoir d’action.
En 1927, une inspection dentaire est mise en place par le conseil municipal, Auguste Dubois écrit même une lettre ouverte dans laquelle il met en garde les parents, il déclare : « j’espère que vous voudrez bien vous associer à moi pour obtenir de vos enfants qu’au moins deux fois par jour, ils procèdent, avec le plus grand soin à la toilette de leur bouche ». Au cours des années qui suivent, les inspections dentaires (notamment celles de 1930 et 1931) révèlent que l’état des dents des enfants reste défectueux, cependant les dentistes notent que les « visites dentaires répétées ont secoué l’apathie des enfants et les ont acheminés vers le dentiste ». Les médecins constatent également que le personnel enseignant est très sensible à cette cause et que leurs voix sont entendues par les élèves, à l’école du faubourg Madeleine la directrice fait même apporter leur brosse à dents aux enfants et fait brosser les dents devant elle.
Il nous est difficile de connaitre les effets à plus long terme de cette prise de conscience de 1927, à savoir si la santé des dents des enfants s’est améliorée et si de vraies habitudes hygiéniques se sont ancrées dans les familles beaunoises au cours des années suivantes.
Sources : Archives Municipales de Beaune. RI § 16 n°1 et n°2 : Inspection médicale des écoles communales.

Rechercher sur ce site :
{Bienvenue sur le site de la Ville de Beaune : découvrir Beaune,vivre à Beaune, vignobles, Bourgogne} {Plan du site} W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0 Valid CSS! Valid HTML 4.01 Transitional