Bienvenue sur le site de la Ville de Beaune : découvrir Beaune,vivre à Beaune, vignobles, Bourgogne     Retour au mode normal     

Choix du style d'écriture
Couleur du fond Police Couleur de la police Taille de la police Couleur des liens
Accueil > Culture et loisirs > Archives > Trésors d’archives > Visites et événements

Article

Dorville-Rodin : la fascination des artistes français pour les danseuses du roi Sisowath

En 1906, le roi Sisowath du Cambodge (qui se trouve depuis 1863 sous protectorat français) entame un voyage en France qui durera un peu plus d’un mois. Le Journal de Beaune rend parfaitement compte du périple du Roi cambodgien qui est arrivé en France avec « Une suite fort nombreuse ». Il arrive à Marseille le 11 juin, se rend à Paris le 18 juin, puis à Nancy début juillet pour 3 jours. Le 19 juillet 1906, il retourne à Marseille où se déroule l’exposition coloniale. Parmi cette immense suite, on remarque particulièrement les danseuses du roi qui fascinent littéralement toute la France.
Noël Dorville, accrédité en qualité de peintre du ministère des colonies auprès du roi Sisowath, se charge d’effectuer un album de 25 planches en couleurs représentant diverses scènes du séjour du roi du Cambodge, notamment un portrait du roi et de ses magnifiques danseuses.
Noël Dorville n’est pas le seul artiste subjugué par le voyage du roi. Auguste Rodin suit également sa délégation jusqu’à Marseille où il réalise bon nombre de peintures. Le journal l’Illustration du 28 juillet 1906 indique « Aussi, quand les danseuses du Roi Sisowath se sont envolées du Pré-Catalan pour réintégrer la villa des Glycines à Marseille, Rodin, fiévreux, rajeuni de trente ans par ce nouvel élan d’enthousiasme les a-t-il suivies et s’est-il installé au milieu d’elles, le papier sur les genoux et le crayon à la main »
Le fonds Dorville présent aux Archives de Beaune conserve quelques lettres d’Auguste Rodin adressées à Noël Dorville. La lettre la plus ancienne est datée du 24 août 1906, elle indique que Dorville a déjà pris contact avec Rodin auparavant et qu’une rencontre prochaine est envisagée. Ces lettres montrent qu’Auguste Rodin est fortement impliqué dans le projet de plaquette de Noël Dorville et qu’il avait développé une grande sympathie pour l’artiste bourguignon. Noël Dorville travaille notamment avec un ami proche de Rodin, Georges Bois qui était présent à Marseille avec Rodin lors de ses séances. Nous ne savons pas précisément à quel degré Auguste Rodin et Noël Dorville s’entraidèrent pour leurs travaux respectifs. De nombreuses gouaches d’Auguste Rodin sont parvenues jusqu’à nous et M. Bois a écrit un livre sur le sujet, malheureusement, nous ne savons pas si le projet de Noël Dorville a abouti, certains de ses dessins sont cependant présents au Musée des Beaux-arts de Beaune.
Sources  : Archives Municipales-Fonds Dorville 30Z
Archives Municipales de Beaune - BOIS, Georges « Le sculpteur Rodin et les danseuses cambodgiennes », L’Illustration, 28 juillet 1906, p 64 et 65.
Photographies : Archives municipales de Beaune 30Z63 : Programme des festivités organisées en l’honneur du roi Sisowath
L’Illustration : Auguste Rodin prenant des croquis à Marseille

Rechercher sur ce site :
{Bienvenue sur le site de la Ville de Beaune : découvrir Beaune,vivre à Beaune, vignobles, Bourgogne} {Plan du site} W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0 Valid CSS! Valid HTML 4.01 Transitional