Bienvenue sur le site de la Ville de Beaune : découvrir Beaune,vivre à Beaune, vignobles, Bourgogne     Retour au mode normal     

Choix du style d'écriture
Couleur du fond Police Couleur de la police Taille de la police Couleur des liens
Accueil > Culture et loisirs > Musées et expositions > Musées : événements et actualités > Expositions > Expositions passées

Article

2014 - Exposition-dossier Peurs sur la vigne

Au musée du Vin de Bourgogne - Du 9 avril au 19 mai 2014.

Expo Peurs sur la vigne
© Naminonaka
  • Comment un petit insecte a ravagé le vignoble français…
Originaire des États-Unis, le phylloxéra, insecte ravageur de la vigne, est introduit accidentellement dans le sud de la France en 1863. Dans une marche qui semble inexorable, le puceron attaque progressivement l’ensemble des vignes européennes sur une trentaine d’années. Une lutte acharnée et couteuse commence pour les vignerons, propriétaires viticoles, pouvoirs publics et scientifiques.
Si le vignoble français perd près de 30% de sa surface, il se reconstitue sur des bases nouvelles à l’orée du XXe siècle.
Faisant le point sur les connaissances actuelles relatives à l’histoire de la crise phylloxérique, cette exposition aborde de nombreuses facettes : l’invasion progressive mais systématique des principales régions viticoles françaises par l’insecte, la réaction en Bourgogne qui demeure fortement attachée à une culture traditionnaliste, les difficultés sociales et économiques, le choix du greffage et l’apparition de la « viticulture moderne ».
Mais l’idée-force de l’exposition est de mettre en lumière les conséquences à long terme de cette crise : apparition de nouvelles techniques agricoles et de nouveaux paysages viticoles, mise en place de nouveaux circuits de commercialisation, naissance des appellations d’origine contrôlée.
  • En supplément à Beaune…
Déjà présentée à Dijon, l’exposition accueillie à Beaune offre une valeur ajoutée aux visiteurs : en complément à cette présentation explicative, le musée du Vin de Bourgogne a souhaité réunir des objets et documents liés à cette crise phylloxérique présents dans ses fonds patrimoniaux et dans ceux des Archives municipales et de la Bibliothèque municipale Gaspard Monge, à Beaune.
A l’honneur tout d’abord : une sélection de rapports et de compte-rendus des divers comités, écoles, syndicats constitués. Intérêt principal de ces nombreuses brochures : rendre compte des débats conflictuels, notamment entre promoteurs de l’utilisation de traitements chimiques et défenseurs de la replantation. Au cœur de cette querelle se situe la résistance de certains à une évolution des pratiques culturales et leur crainte de perdre peut-être une partie de l’identité de la Bourgogne viticole.
Par ailleurs, cette crise suscite l’intérêt de chercheurs et érudits, tels qu’Alfred Vergnette de Lamotte, Jules Guyot ou le comte de La Loyère, personnalités qui sont conviées dans l’exposition par l’intermédiaire de portraits ou de documents originaux. Et comment faire l’impasse sur ces outils et objets tout spécialement dédiés à la lutte contre le puceron destructeur : les pals-injecteurs, témoins de la foi longtemps inébranlable des vignerons bourguignons en l’utilisation du sulfure de carbone pour vaincre l’insecte.
Puis, quand la technique du greffage s’impose à tous, des fiches-greffes et greffoirs font leur apparition parmi les outils indispensables de la viticulture.
  • Ça bouge au musée !
Enfin, l’exposition est une opportunité offerte à tous de (re) visiter le musée et de découvrir cinq salles du premier étage rénovées et repensées : repeintes, elles offrent un renouvellement des objets présentés et surtout du discours sur le vignoble bourguignon.
La Paulée, rituel marquant la fin des vendanges, n’aura plus de secret tout comme l’art de la dégustation ! Nouvelle thématique également abordée : la reconnaissance des terroirs et des appellations d’origine à partir du XIXe siècle.
Démonstration que le vin est depuis longtemps une source d’inspiration inépuisable pour les créateurs, un rare et éblouissant ensemble de tapisseries clôture cette nouvelle présentation. Ce sont désormais 5 tapisseries (au lieu de 3 auparavant) de Michel Tourlière qui accompagnent le trésor qu’est la tenture monumentale (4 m sur 10 m !) de Jean Lurçat consacrée aux effets magiques du vin. L’effet est grandiose !
Fil conducteur de ce nouveau parcours : la volonté d’apporter un propos plus cohérent et plus complet sur les communautés vigneronnes, leur organisation sociale et commerciale et leurs manifestations culturelles.
  • Autour de l’exposition
>Inauguration / Le vendredi 11 avril - à 18h.
>Conférence d’Olivier Jacquet / Le lundi 12 mai - à 18h.
Olivier Jacquet, ingénieur de recherche, est chargé de mission auprès de la Chaire UNESCO Culture et Traditions du Vin de l’université de Bourgogne.
Titulaire d’un doctorat d’histoire contemporaine, il a effectué des recherches sur la construction économique, juridique et culturelle de la Bourgogne vitivinicole aux XIXe et XXe siècles. Il travaille plus spécifiquement sur la mise en place des appellations d’origine et des marqueurs de l’identité vinicole de la région.
>Visite guidée de l’exposition / Le samedi 17 mai - de 20h à 21h.
Soirée de la Nuit européenne des musées.
  • Conception de l’exposition et contacts
Cette exposition dossier est la première exposition de valorisation de la recherche dans le cadre du programme scientifique, pédagogique et culturel La Bourgogne viticole : Quelle histoire et quel avenir ? (2013/2014). Elle est conçue en partenariat avec la Chaire Unesco Culture et Traditions du Vin de l’université de Bourgogne, la Maison des Sciences de l’Homme de Dijon (université de Bourgogne / CNRS) et le Jardin des sciences de la Ville de Dijon.
  • Conception et réalisation technique
Équipe du Jardin des sciences, septembre 2012.
  • Conception graphique
Naminonaka.
  • Rédaction des textes
Roger Bessis (professeur honoraire de l’université de Bourgogne), Jean-Marc Bourgeon (ingénieur de recherche à la Maison des Sciences de l’Homme de Dijon), Olivier Jacquet (ingénieur de recherche à la Chaire UNESCO Culture et Traditions du vin à l’université de Bourgogne), Sandrine Rousseaux (maître de conférence à l’université de Bourgogne, Institut universitaire de la vigne et du vin "Jules Guyot").
  • Commissaire d’exposition à Beaune
Laure Ménétrier, responsable des musées de Beaune.
  • Contact presse / médiation culturelle
Anne-Sophie Isselin : musees@mairie-beaune.fr / 03.80.24.56.92
PDF - 518.6 ko
Communiqué de presse Expo-dossier Peurs sur la vigne

Rechercher sur ce site :
{Bienvenue sur le site de la Ville de Beaune : découvrir Beaune,vivre à Beaune, vignobles, Bourgogne} {Plan du site} W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0 Valid CSS! Valid HTML 4.01 Transitional