Bienvenue sur le site de la Ville de Beaune : découvrir Beaune,vivre à Beaune, vignobles, Bourgogne     Retour au mode normal     

Choix du style d'écriture
Couleur du fond Police Couleur de la police Taille de la police Couleur des liens
Accueil > Culture et loisirs > Archives > Trésors d’archives > Les personnalités du pays beaunois

Article

Marguerite du Saint-Sacrement et le Carmel de Beaune

En 2001, la Communauté des Carmélites de Beaune quitte son monastère de la rue de Chorey pour se retirer dans différentes Maisons de l’Ordre. A cette occasion, elle confie aux Archives municipales de Beaune l’ensemble des écrits relatifs à la vie spirituelle de Marguerite Parigot, entrée en 1630 au Carmel de Beaune, âgée de 11 ans seulement. La jeune fille, qui prend le voile l’année suivante sous le nom de Marguerite du Saint Sacrement, décèdera « en odeur de sainteté » en 1648 après une vie d’une intensité mystique hors du commun.
Sœur Marguerite du Saint-Sacrement est l’une des inspiratrices les plus importantes de la dévotion à l’Enfant Jésus, nommé à Beaune « Petit Roi de Grâce », qui fait toujours l’objet d’un culte vivant.
Ces archives contiennent très peu d’écrits de la main de Marguerite du Saint-Sacrement. Elles se composent essentiellement de récits de sa vie et de ses vertus, rédigés au XVIIe siècle par les Mères supérieures de son couvent ou par les prêtres de la Congrégation de l’Oratoire de Beaune. On y trouve également de multiples témoignages de ses confesseurs et de ses compagnes, recueillis en vue d’établir l’authenticité des communications célestes et de la grâce dont elle fut touchée. Les guérisons et intercessions miraculeuses qui lui sont attribuées ont fait l’objet de témoignages et d’études dans le but d’instruire son procès en canonisation. Un important corpus de correspondances adressées à Sœur Marguerite du Saint-Sacrement ou aux Mères supérieures du couvent au XVIIe et au XVIIIe siècle complète cet ensemble.
Il comporte également plusieurs pièces relatives à l’histoire du Prieuré Saint-Etienne et de la Communauté des Carmélites de Beaune.
En effet, cette communauté est fondée en 1619 à Beaune sur l’initiative de trois sœurs, Françoise, Catherine et Marie Richard, une des plus grandes familles de Beaune. Le chanoine Léonard Bataille est alors prieur commendataire du vieux prieuré Saint-Etienne, un établissement fondé au XIe siècle qui était en ruines et déserté depuis longtemps. Il accepte de s’en dessaisir au bénéfice de la nouvelle communauté malgré l’hostilité des échevins, car les couvents sont alors nombreux intra-muros. Les six carmélites dijonnaises qui arrivent le 25 juillet 1919 vivent dans des conditions précaires durant des années. Cependant, les vocations sont nombreuses et, après 1630, les visions mystiques de Marguerite et sa dévotion à l’Enfant Jésus vont alimenter la renommée du couvent des Carmélites de Beaune. Elle prédit notamment la naissance du futur Louis XIV alors qu’Anne d’Autriche désespère d’offrir un héritier à la Couronne de France. En 1654, la première pierre d’une nouvelle église conventuelle est posée. Elle se complète dès 1657 par d’importants bâtiments monastiques.
Après les confiscations révolutionnaires, le site est défiguré par le percement de la rue du Tribunal. L’ancien couvent abritera successivement la Gendarmerie puis la Chambre de Commerce et d’Industrie tandis que l’église accueillera un « asile » (école enfantine) puis des cours de formation professionnelle. C’est aujourd’hui une salle d’expositions.
Mais dès 1805, les Carmélites se sont installées rue Vivant Gardin. Elles acquièrent rue de Chorey une vaste propriété pour y édifier un couvent. La chapelle est consacrée en 1837 sous le double vocable de l’Enfant Jésus et de Saint-Etienne. Jusqu’en 2001, les Carmélites y font rayonner le culte du « Petit Roi de Grâce » avant de se retirer définitivement, non sans avoir transmis au Beaunois la continuation de ce culte ininterrompu depuis quelques quatre siècles.
Sources : Archives municipales de Beaune 48 Z

Rechercher sur ce site :
{Bienvenue sur le site de la Ville de Beaune : découvrir Beaune,vivre à Beaune, vignobles, Bourgogne} {Plan du site} W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0 Valid CSS! Valid HTML 4.01 Transitional