Bienvenue sur le site de la Ville de Beaune : découvrir Beaune,vivre à Beaune, vignobles, Bourgogne     Retour au mode normal     

Choix du style d'écriture
Couleur du fond Police Couleur de la police Taille de la police Couleur des liens
Accueil > Culture et loisirs > Archives > Trésors d’archives > Edifices et monuments > ETABLISSEMENTS SCOLAIRES

Article

L’école de Gigny

A) XIXe siècle
Par une délibération du 4 janvier 1840, la ville décide de louer à M. Bard la maison dont il est propriétaire au hameau de Gigny, pour y installer une école destinée à accueillir les enfants âgés de 5 à 10 ans. Il s’agit d’épargner aux enfants de parcourir une trop grande distance pour aller l’école.
Pierrette Bard, fille du propriétaire, institutrice, assurerait l’enseignement. Celle-ci est décrite la façon suivante : « d’une moralité satisfaisante, handicapée physiquement d’une jambe, sait assez bien lire et a besoin de se perfectionner en écriture ».
La maison, d’une superficie de 39 m2, a besoin de réparations. Voici ce qu’en dit le cahier des charges : le plancher doit être badigeonné en gris blanc, il faut fermer la porte sur le jardin. La porte sera recyclée en fermeture de placard. Les murs de la chambre d’habitation seront réparés avec de l’enduit et badigeonné à la colle. Il faut construire deux cabinets d’aisance sur le pignon nord de la maison, et réhausser la margelle du puits, par mesure de sécurité.
En 1872, la municipalité entreprend des tractations avec Marie Louise Cécile Gouffé, veuve du notaire Guiod, pour l’achat d’une maison qu’elle possède à Gigny. Cette maison est construite en pierres et couverte par des tuiles. Elle comporte une chambre, un cabinet sur cellier, un escalier en pierres, un grenier au-dessus, une cour avec un puits et un bûcher.
La municipalité, en prévision d’une augmentation de la population de Gigny, qui en 1874 comprend 245 habitants dont 45 enfants âgés de 5 à 15 ans, envisage de transformer ce bâtiment en école primaire. L’école devra comporter une salle de classe, un logement convenable pour l’enseignant(e). La salle de classe devra comporte huit tables de sept places chacune, disposées symétriquement de chaque côté de l’estrade du maître, les filles étant installées d’un côté et les garçons de l’autre côté.
Le mobilier de l’école est composé du strict nécessaire, avec un ajustement en fonction des besoins. Les travaux ont été définitivement achevés le 1er avril 1875. Les travaux avaient été adjugés à l’entreprise P. Combre-Devevey.
B) XXe siècle
En 1930-1931, la ville de Beaune prévoit d’agrandir la cour de l’école et de construire un préau.
En 1959, des tractations sont entreprises avec les héritiers Forey pour l’acquisition de leur propriété. Le but est d’agrandir l’école en créant un préau couvert avec des WC, une cour de récréation.
En 1961, l’école de Gigny est composée d’une classe dans un bâtiment que la ville possède à Gigny. Elle voudrait aménager trois classes supplémentaires dans un bâtiment qu’elle loue. Les travaux commencent le 8 mai 1968 et sont achevés le 24 mars 1969, avec 185 jours de retard. La réception définitive des travaux a leu le 14 novembre 1971.
A partir de 1971, la municipalité souhaite ouvrir une classe maternelle, dans un bâtiment préfabriqué. Il s’agirait d’une quatrième classe pour l’école de Gigny. Cette classe a été installée à la fin de l’année 1972.
Sources
Archives Municipales de Beaune, dossier 3M12, école de Gigny

Rechercher sur ce site :
{Bienvenue sur le site de la Ville de Beaune : découvrir Beaune,vivre à Beaune, vignobles, Bourgogne} {Plan du site} W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0 Valid CSS! Valid HTML 4.01 Transitional