Antoine Jean-Baptiste CHANGARNIER  

Antoine Jean-Baptiste Changarnier est né à Beaune le 1er novembre 1833. Ses parents, François Changarnier, chapelier, et Anne Pitaud se sont mariés à Chagny le 17 janvier 1830. Antoine Changarnier épouse Elisabeth Louise Moissenet à Beaune le 21 juillet 1856, avec laquelle il aura cinq enfants. Il exerce la profession de fabricant de casquettes.
Il est nommé Conservateur du musée de Beaune par le décret du 16 octobre 1890. Il enrichit les collections du Muséum d’Histoire Naturelle de Beaune grâce aux fruits de ses importantes recherches minéralogiques, géologiques et paléontologiques qu’il donne au musée.

Antoine Changarnier est l’un des fondateurs de la Société d’Histoire et d’Archéologie de Beaune. Il fait également partie de nombreuses sociétés de sciences historiques et naturelles.
Membre de la Société Française de Numismatique, il publie de nombreux articles sur la numismatique gauloise et possède l’une des plus importantes collections particulières de France estimée à 1400 pièces. Il les expose au Trocadéro et obtient une récompense à l’Exposition Universelle de 1878 dans la section des sciences anthropologiques.

Un arrêté ministériel du 15 avril 1898 le nomme officier de l’Instruction Publique.

En 1900, il est nommé membre de la commission supérieure des expositions rétrospectives de l’art français à l’Exposition Universelle et expose sa collection d’antiquités gauloises et celtiques qui connaît un vif succès.
Il s’éteint le 10 mars 1924, en son domicile au 33 rue Maufoux à Beaune.