Le Musée du Vin – Hôtel des Ducs de Bourgogne

Installé dans l’ancien Hôtel des Ducs de Bourgogne et lieu d’histoire de la culture de la vigne et de l’élaboration du vin, le musée révèle la richesse de la Bourgogne viticole et valorise la singularité des Climats du Vignoble de Bourgogne inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco.

Lieu de mémoire de la Bourgogne viticole

Installé dans l’hôtel des ducs de Bourgogne depuis 1946, le musée du Vin de Bourgogne est le premier musée ethnologique français exclusivement consacré au patrimoine viticole. Au cœur de Beaune, avec presque 1000 m2 d’exposition permanente sur deux niveaux, le musée est le lieu vivant de référence sur le vin et les métiers associés. A travers l’évocation de l’histoire de la viticulture, des pratiques viti-vinicoles, de la tonnellerie, du négoce, de l’œnologie, les collections témoignent de la construction historique de la Bourgogne viticole et de ses vins.

Le musée est également un partenaire historique des Climats du vignoble de Bourgogne, inscrits au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Il valorise la singularité de ce site culturel, considéré comme un héritage exceptionnel qui représente un modèle de viticulture de terroir.

La modernisation des salles entre 2013 et 2019 et l’installation de nouveaux éléments de médiation rythment le parcours de visite dans un cadre architectural exceptionnel : projections audiovisuelles, espace des arômes et parcours-quiz pour toute la famille !

Un parcours de visite modernisé

 Entre 2013 et 2019, un programme de modernisation du parcours permanent du musée a été mis en œuvre. La vocation de ce chantier est d’offrir un visage renouvelé au musée dont la présentation avait peu évolué depuis plusieurs décennies. Ces travaux de restructuration ont permis la réfection des 11 salles, facilitant un meilleur accueil du public grâce au développement d’espaces mis en cohérence pour une compréhension globale de l’histoire de la culture de la vigne.

Ainsi, le nouveau parcours répond à un objectif primordial : concilier modernité de la scénographie et lisibilité de l’itinéraire de visite. Autre point crucial parmi ces changements : la volonté de créer un dialogue entre hier et aujourd’hui. Jusqu’à présent le discours du musée se concentrait sur le vignoble bourguignon pré-phylloxérique. Aujourd’hui, une fenêtre chronologique a été ouverte et met en perspective cette période révolue avec l’époque contemporaine, en soulignant les permanences et les ruptures des pratiques viti-vinicoles.

Une demeure historique

Tout d’abord installé au beffroi en 1938, le musée du Vin de Bourgogne bénéficie d’un nouvel et magnifique écrin pour abriter ses collections en 1946, l’hôtel des ducs de Bourgogne. Bien que l’installation des salles ne soit pas encore achevée, l’inauguration a lieu en 1949.

Les bâtiments actuels occupent la partie sud-est de l’ancien castrum de Beaune. Sous les ducs Valois, cet hôtel sert de résidence au châtelain de Beaune et accueille occasionnellement le duc. Il devient le Logis du Roi à partir de 1478. En 1919, la Ville en devient propriétaire et l’édifice est classé en 1924 aux Monuments Historiques. La cour principale est bordée sur trois côtés par des bâtiments d’un étage.  Un corps de logis présente une longue façade du XVe siècle partagée en deux par une tour d’escalier octogonale en pierre. Le premier étage montre sur la cour un colombage formé de trois rangées de croisillons. À droite de la tour, les pièces de l’étage s’ouvrent sur une galerie en bois. Le bâtiment du côté de la rue Paradis présente une façade Renaissance allégée par de larges baies à meneaux surmontées d’arcs en accolade.

Un musée de société

Le XXe siècle voit surgir un nouveau modèle d’établissement muséal qui place le public au centre de ses préoccupations au moyen d’une muséographie moderne, pédagogique et didactique des objets. A ce titre, la richesse des collections du musée du Vin de Bourgogne et sa muséographie présentent un intérêt fondamental en terme de muséologie ethnographique.

Le musée appartient en effet à la catégorie des musées de société dont la vocation est la présentation et la valorisation d’un ensemble de biens culturels (matériels et immatériels) représentatifs d’une société et d’un territoire ainsi que des modes de vie qui s’y sont succédés. Il s’agit de poser un regard culturel sur la façon de vivre d’une population à travers les objets autrefois utilisés quotidiennement. Ces derniers sont les témoins directs d’une manière de vivre et de savoir-faire liés à la Bourgogne viticole.

Le programme scientifique et culturel du musée est né de la collaboration complice de deux personnages emblématiques, Georges-Henri Rivière et André Lagrange. Georges-Henri Rivière (1897–1985), conservateur du MNATP (Musée National des Arts et Traditions Populaires devenu le MuCEM, à Marseille), à Paris, et muséographe de notoriété internationale ayant participé à la fondation de nombreux musées dont le musée de Bretagne à Rennes, le musée de Camargue à Arles ou encore le musée de la Fondation Gulbenkian à Lisbonne, s’investit dans les années 1945-1960 à Beaune pour la création et le développement du musée du Vin de Bourgogne.

Il choisit de mettre en avant la viticulture des époques pré-phylloxériques, avant les années 1880-1890, et avant la modernisation des travaux de la vigne et du vin dans la mesure où la crise du phylloxera a eu un retentissement considérable dans le monde viticole. Il s’agit d’une époque charnière.

En effet, viticulteurs et scientifiques se sont d’abord trouvés complètement désarmés face aux désastres occasionnés par l’insecte et durent repenser toute la façon dont était cultivée la vigne depuis des siècles.

Ce musée devient ainsi l’un des premiers musées d’ethnographie en région et correspond à cette volonté, forte dans la première moitié du XXe siècle, d’identifier et de « patrimonialiser » les cultures régionales populaires et les procédés de fabrication artisanaux et agricoles, alors en pleine mutation (mécanisation, exode rural…). Rivière met en œuvre une muséographie révolutionnaire pour l’époque. La prise en compte du contexte ethnographique est essentielle : l’objet est toujours lié à un discours et replacé dans son environnement, avec un grand souci de restitution des gestes et des postures. La neutralité du matériel muséographique, offrant clarté et pédagogie, est l’autre axe fondamental de cette présentation mise en scène au moyen de techniques novatrices pour l’époque : cartels explicatifs et panneaux de médiation (graphiques, cartes et photos) viennent documenter l’objet.

Pour la définition des fondements scientifiques, Rivière travaille avec André Lagrange (1909-1959), agrégé de lettres et ethnologue passionné par les communautés rurales bourguignonnes. Ce dernier mène une longue série de campagnes ethnographiques. Visitant plus de 600 communes viticoles, il associe enquêtes ethnographiques et collectes d’outils qui constituent la base des collections et du travail documentaire du musée.

Encore aujourd’hui, l’approche muséographique reste inspirée par Georges-Henri Rivière qui, avec ce musée parmi d’autres, inaugure son travail muséographique sur la société française traditionnelle. A ce titre, le musée reste l’un des derniers témoignages qui subsistent de la muséographie de Rivière.

Informations pratiques

Musée du Vin – Hôtel des Ducs de Bourgogne
24 rue Paradis
21200 Beaune
+33 (0)3 80 22 08 19
culture@mairie-beaune.fr

Accessibilité et conditions d’accès

Installé dans un bâtiment historique, le musée du Vin n’est pas accessible aux personnes à mobilité réduite.

Pour la sécurité de tous, le Musée du Vin – Hôtel des Ducs de Bourgogne applique une charte sanitaire stricte : le port du masque est obligatoire et la jauge est limitée afin de permettre le respect des gestes barrières et la distanciation physique entre les visiteurs.

Pour votre confort, des vestiaires sont à votre disposition à l’entrée du musée. Toutefois, les bagages et sacs de grande contenance sont interdits dans l’enceinte du musée.

Horaires

Ouvert tous les jours (sauf le mardi), de 10h à 13h et de 14h à 18h
Fermeture de la billetterie 30 minutes avant celle du musée

Tarifs

Plein tarif : 5 €
Tarif réduit : 3 €

Consulter le détail des tarifs et des gratuités 

Visites commentées et visites en groupe

Nos agents d’accueil et de médiation sont disponibles pour assurer des visites commentées en français ou en anglais dans la limite des places disponibles.

Réservation conseillée
+33 (0)3 80 22 08 19
culture@mairie-beaune.fr

Tarifs :
4 € (supplément par personne jusqu’à 15 personnes)
60 € (supplément par groupe à partir de 16 personnes)

Les expositions passées