Son histoire

C’est à partir du XVe Siècle que BEAUNE connait un véritable essor économique, politique et financier grâce à l’Hôtel-Dieu de Nicolas Rolin ouvert dès 1452. Dès lors, Nicolas Rolin et sa femme Guigone de Salins donnèrent une dimension humaniste à la ville puisque les hospices accueillent uniquement les grands malades et les déshérités.

C’est à partir du XVe Siècle que BEAUNE connait un véritable essor économique, politique et financier grâce à l’Hotel-Dieu de Nicolas Rolin ouvert dès 1452. Retour ligne automatique
Dès lors, Nicolas Rolin et sa femme Guigone de Salins donnèrent une dimension humaniste à la ville puisque les hospices accueillèrent uniquement les grands malades et les déshérités.

Cette tradition est d’ailleurs perpétuée avec l’organisation, chaque année, de la plus grande vente aux enchères de vins au monde le 3e week-end de novembre. Le bénéfice d’une pièce de vin est ainsi offert à une association caritative.

BEAUNE détient un des hospices les plus beaux de France et est également reconnue comme la capitale des Vins de Bourgogne grâce à la présence, dans ses proches alentours, de certains des plus prestigieux vignobles de France.

Beaune, ou l’art de vivre à la française

Hospices.jpgHaut-Lieu touristique, tout, ici, est fait pour vous enchanter : plaisir du vin, de la dégustation, de la gastronomie, mais aussi visites culturelles, sports, loisirs, manifestations. Le tourisme, c’est bien sûr le vin, mais aussi le Patrimoine et la beauté des sites.

 L’Hôtel Dieu ou Hospices de Beaune, fondé en 1443 par Nicolas Rolin et Guigone de Salins son épouse, pour venir en aide aux nécessiteux de Beaune et sa région ne sont plus à présenter. Construit par Jehan Wiscrère dans le style gothique flamboyant, la Cour d’Honneur est remarquable par sont toit de tuiles vernissées, et contraste avec la façade austère.

On découvre, à l’intérieur, la Grande Salle des Pôvres, la Chapelle, les Cuisines, l’Apothicairerie et une collection d’étain, de tapisseries, de peintures inestimables dont le célèbre tableau du Jugement Dernier de Roger Van der Weyden.

En flânant le long des rues dans la vieille ville, on découvre la Collégiale Notre-Dame construite au XIIème siècle dans le style roman clunisien, puis le Musée du Vin de Bourgogne, ancien Hôtel des Ducs de Bourgogne datant des XIVème, XVème et XVIème siècles, ainsi que la bibliothèque Gaspard Monge, installée dans l’ancien couvent des Minimes, et enfin les remparts de la Ville élaborés entre le XIIème et le XVème siècle. On peut, aujourd’hui, en effectuer le tour, et remarquer au passage, les tours imposantes, les échauguettes.

Beaune conserve de son passé un charme légendaire dont les touristes s’imprègnent au long des promenades au gré des ruelles pittoresques et calmes de la cité. Beaune n’est pas seulement une ville ancienne. C’est aussi la cité de grands chercheurs et artistes : Etienne-Jules Marey créée en 1892, le premier cinématographe, ancêtre du système, qui donnera naissance au cinéma. Le célèbre Gaspard Monge, inventeur de la géométrie descriptive, fut aussi co-fondateur de l’Ecole Polytechnique. En plus du patrimoine culturel et historique, la Ville cherche avant tout à fidéliser ses touristes en leur proposant régulièrement de nouvelles activités.

Les Climats du Vignoble de Bourgogne

Le 4 juillet 2015, les Climats du vignoble de Bourgogne ont été inscrits sur la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco. Cette inscription constitue une reconnaissance internationale de la valeur universelle exceptionnelle (VUE) du site et du paysage du vignoble de Bourgogne.

Chaque Climat de Bourgogne est une parcelle de vigne, soigneusement délimitée et nommée depuis des siècles, qui possède son histoire et bénéficie de conditions géologiques et climatiques particulières. Chaque vin issu d’un Climat a son goût et sa place dans la hiérarchie des crus (Appellation Régionale, Village, Premier Cru, Grand Cru). Les Climats sont plus de 1000 à se succéder sur un mince ruban courant de Dijon à Santenay, au sud de Beaune ; certains répondant à des noms illustres comme Chambertin, Romanée-Conti, Clos de Vougeot, Montrachet, Corton, Musigny.

Si la reconnaissance est l’aboutissement d’une démarche de candidature qui dura plus de 8 ans, elle est, au final, le point de départ d’une nouvelle aventure qui doit amener les gestionnaires du Bien à sauvegarder et à transmettre aux générations futures ladite valeur universelle exceptionnelle des Climats.

Garantir la transmission de la valeur universelle et son entière compréhension par les publics est l’un des objectifs fondamentaux clairement identifié par les acteurs du territoire et précisément développé dans le plan de gestion du dossier de candidature des Climats. Cette transmission doit se traduire notamment par un ensemble d’outils de sensibilisation et de médiation auprès des publics à l’échelle de l’ensemble du périmètre du Bien, permettant de prendre conscience et de comprendre la valeur patrimoniale des Climats, et d’en appréhender les enjeux de préservation.

2017 : Ouverture de la Maison des Climats

En juillet 2017, une convention-cadre a été signée par les partenaires de l’association afin de permettre la mise en œuvre des actions participant à la gestion du site des Climats du vignoble de Bourgogne. Emanant du plan de gestion, ces engagements s’inscrivent dans les thématiques de la connaissance, la sauvegarde, la valorisation, le développement et la coopération.

Cette première convention cadre après l’inscription des Climats du vignoble de Bourgogne au Patrimoine mondial doit répondre à deux enjeux majeurs : favoriser la connaissance autour des Climats de vignoble de Bourgogne et valoriser cette inscription au patrimoine mondial auprès de tous les publics. En juin 2017, la Maison des climats a ouvert ses portes Porte Marie de Bourgogne à Beaune.

Cette espace est un lieu-ressource pour comprendre ce que représentent « les Climats » en Bourgogne ainsi que les raisons de leur inscription sur la Liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO. Ce lieu est également un véritable appel à parcourir le territoire et à visiter les vignobles et le patrimoine des Côtes de Nuits et de Beaune ainsi que des villes et villages. Les 170 m² de la Maison des Climats sont aménagés comme un lieu de découverte interactif pour petits et grands. L’inscription doit être un levier afin de favoriser et d’encourager des projets ambitieux pour le territoire : des projets culturels et touristiques durables et des projets en lien avec le développement économique de la région.